Accueil Santé pratique Tout feu, tout flamme

Tout feu, tout flamme

Un accident est si vite arrivé ! Vous étiez en train de disputer une partie de football entre copains dans le jardin, et alors que vous étiez sur le point de marquer votre premier but, vous vous êtres pris les pieds dans le barbecue. Vous voilà désormais aussi grillé qu’une viande rouge. Comment aller vous apaiser ce feu qui vous dévore ?

Vous ne pouvez soigner par auto-médication qu’une brûlure du 1er degré, donc superficielle.
La peau est rouge, légèrement douloureuse et seul l’épiderme est atteint.

1. Ne jetez pas d’huile sur le feu !

Surtout pas de beurre ni de graisse sur une brûlure mais maintenez la zone brûlée sous l’eau froide pendant 10 minutes. La douleur doit être atténuée lorsque vous arrêtez l’immersion.

2. Séchez avec une compresse stérile

(n’utilisez pas de coton, il laisse des fibres sur la peau) puis appliquez une pommade apaisante, telle que celle recommandée pour les coups de soleil, ou un peu de tulle gras.
Si une cloque (phlyctène) apparaît, ne la percez pas. Si elle éclate d’elle même et qu’un peu de liquide s’écoule, appliquez une compresse stérile et changez la dès qu’elle se salit.

Contre la douleur, prenez quelques comprimés d’antalgiques.

Ne jouez pas avec le feu. Si la lésion s’infecte, suppure et que la température grimpe, consultez un médecin.

Mais à l’avenir, évitez de multiplier les facteurs de risques. Tenez les enfants éloignés du barbecue, ne soyez pas à la fois, préposé aux grillades et gardien de but. Ne plantez pas votre nouvelle acquisition, sous un arbre et surtout, faut-il encore le rappeler, ne l’allumez pas avec de l’alcool à brûler ou du white spirit .
Chaque été, 2000 personnes sont brûlées et une quinzaine d’enfants décèdent des suite de leurs brûlures.

Au feu !

Dans le cas plus grave, où une partie de vos vêtements aurait pris feu, la conduite à tenir est :

  • Éteindre le feu en enroulant la victime dans une nappe, un grand torchon, un tissu en coton ou en laine que vous aurez sous la main. Surtout pas de tissu synthétique !
  • Douchez abondamment la zone brûlée avec de l’eau à 15°, mais ne faites pas prendre de bain à la victime qui risque de réagir par une chute brutale de température (hypothermie).
  • Rendez vous aux urgences les plus proches si la victime est transportable. Ils se chargeront d’enlever le reste de vêtement carbonisé, collé à la peau. Durant le transport, consolez le blessé. Quelques paroles bienveillantes permettent souvent d’oublier temporairement la douleur.

Savoir différencier les degrés de brûlures

La peau est formée de la superposition de trois couches : épiderme, derme puis hypoderme.

  • Une brûlure au 1er degré : n’atteint que l’épiderme. La peau est rouge, gonflée et douloureuse.
  • Une brûlure au 2ème degré : atteint une partie du derme qui se couvre de cloques. Quand elles éclatent, la peau se décolle par endroits et il y a perte des liquides physiologiques. En cas d’une brûlure sévère, la peau peut être directement ” à vif “. Il faut toujours recourir à l’hospitalisation pour réhydrater la victime et apaiser la douleur.
  • Une brûlure au 3ème degré : détruit tout le derme. Les tissus sont calcinés. Plusieurs semaines d’hospitalisation sont nécessaires à la reconstitution de la peau avec recours aux greffes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici