Accueil Santé pratique Acupuncture, les aiguilles qui soulagent

Acupuncture, les aiguilles qui soulagent

6
0

Le principe de l’acupuncture est basé sur la circulation des énergies dans le corps. Cette médecine millénaire repose sur trois grands principes : l’énergie, appelée ” chi ” par les Chinois, les douze méridiens, et le yin et le yang.

La base…L’énergie ou ” chi “

Le ” chi ” est le concept de base de cette médecine millénaire. Le bon fonctionnement de nos organes dépend d’une circulation énergétique appropriée. Le ” chi “anime en permanence la vie, et la protège contre les agressions externes (climat, alimentation, bactéries) et internes.Selon le Dr Jean Blanchet, ” nous naissons avec une certaine quantité d’énergie, un capital, que notre mode de vie et notre alimentation visent à préserver “.

La séance d’acupunture… explications

En Chine, on considère l’acupuncture comme une médecine puissante. Le premier quart d’heure de la consultation est consacré à l’examen clinique (avec prise de pouls et examen de la langue) et à un interrogatoire précis.

Qu’est-ce que le yin et le yang ?

Le ” chi ” répond à la théorie du yin et du yang, qui est le système de l’alternance et de la complémentarité de l’univers : jour-nuit, positif-négatif, chaud-froid. L’énergie d’un homme en bonne santé circule harmonieusement dans l’ensemble de son corps. Mais une dérégulation énergétique peut affecter l’équilibre entre ces deux principes, le yin et le yang. Ainsi des excès, des vides ou bien encore des ralentissements vont se traduire par diverses douleurs au niveau des organes concernés.

Les méridiens d’acupuncture …Ils véhiculent le chi.

Ce réseau de canaux invisibles parcourt tout le corps en régulant les grandes fonctions physiologiques, telle la respiration. La médecine chinoise en compte douze principaux qui sont connectés à nos organes, comme la vésicule biliaire et le coeur. Existent aussi des méridiens cutanés, ou secondaires. Sur chacun d’eux se trouvent des points dont l’excitation à l’aide d’aiguilles ou par massages modifie le flux de l’énergie. Cette réactivation corrige les déséquilibres dus à la maladie.

La séance d’acupuncture

L’acupuncteur fait un diagnostic énergétique : excès de yang ou de yin, vide d’énergie ou trop-plein, et choisit des points de commande des méridiens. Ensuite vient la pose des aiguilles (jetables), que le patient garde entre un quart d’heure et vingt minutes. Les piqûres ne sont pas douloureuses. L’objectif est une stimulation de l’énergie afin de retrouver une harmonie yin-yang. Une fatigue peut survenir après la séance.

Soulager les petits maux quotidiens

” L’acupuncture est une aide précieuse pour soulager les petits maux quotidien “, explique Catherine Laporte, acupuncteur.

Pour lutter contre la constipation, soulager les jambes lourdes, rééquilibrer le sommeil, chasser le mal de dos, ou diminuer l’anxiété, l’acupunture aide à soulager les maux quotidiens.

Pour lutter contre la constipation

En énergétique, il y a deux types de constipation : la première, de type yin, signale une paresse des intestins et la seconde, de type yang, est due à un excès de spasmes sur un contenu intestinal peu hydraté. L’acupuncture agit efficacement sur la fonction intestinale défaillante en rééquilibrant le circuit gros intestin, rate et estomac. Trois séances hebdomadaires, dès l’apparition du trouble, apportent une bonne amélioration.

Pour soulager les jambes lourdes

Ce symptôme indique que le yin stagne. La cause est généralement un excès d’humidité. Les liquides du corps sont gouvernés par la rate et son méridien. Un dysfonctionnement à ce niveau est responsable des troubles. Ces derniers sont aggravés en cas d’insuffisance rénale. Les petites aiguilles vont alors réactiver les deux organes. Une séance par semaine pendant un mois diminue la sensation de jambes lourdes ou favorise la résorption de l’oedème.

Pour rééquilibrer le sommeil

L’heure du réveil révèle l’organe en souffrance. Toutes les deux heures, le ” chi ” va d’un méridien à l’autre et visite ainsi chacun de nos viscère en vingt-quatre heures selon un cycle donné. De 23 heures à 1 heure, l’énergie circule dans le méridien de la vésicule biliaire. De 1 heure à 3 heures, c’est au tour du foie… L’acupuncteur ” remet les pendules à l’heure ” et facilite, par exemple, le passage dans le méridien du foie en cas de réveil vers 2 heures du matin. Deux séances sont souvent nécessaires à raison d’une par semaine.

Pour chasser le mal de dos

Les articulations sont autant d’obstacles naturels à la circulation de l’énergie. Quand tout va bien, le ” chi ” franchit ces barrières sans encombre. En cas de stress chronique, les muscles se contractent, les disques sont déshydratés et des blocages surviennent fréquemment au niveau des vertèbres. Pas de panique ! La douleur est un des symptômes d’élection de l’acupuncture. En positionnant une aiguille dans une zone naturellement yang, le médecin mobilise et rééquilibre le yin en agissant sur l’inflammation. Trois séances renouvelables tous les quinze jours sont conseillées.

Pour diminuer l’anxiété

L’acupuncture ne dissocie pas l’esprit du corps, et chaque type d’émotion est lié à un organe. Des troubles psychiques peuvent entraîner un dysfonctionnement de l’énergie ou en être la conséquence. Le traitement consiste à rétablir une bonne circulation du ” chi “dans ces organes. Une consultation mensuelle est recommandée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here