Accueil Santé pratique La phytothérapie : se soigner avec les plantes

La phytothérapie : se soigner avec les plantes

3
0

Qu’est-ce que la phytothérapie ?

C’est l’art et la science de la médecine par les plantes. Cette science est connue depuis des siècles, et sans doute depuis des millénaires sous le nom d’herboristerie, dans une approche empirique. Cette connaissance transmise souvent par tradition orale dans le passé, s’est vue enrichie des connaissances de la médecine moderne en matière de pharmacologie, de toxicologie, de physiologie… pour devenir la phytothérapie, véritable science d’avenir dans le fait que la plupart du temps, nous avons l’efficacité équivalente aux molécules de l’allopathie, sans en avoir la toxicité ni les effets secondaires.

Quelle est la différence entre la phytothérapie et l’homéopathie végétale ?

On appelle homéopathie végétale des extraits de plantes réalisées avec les mêmes techniques de préparation que les teintures-mères servant de base aux dilutions homéopathiques. En réalité, cette dénomination prête à confusion car il s’agit en fait bien de phytothérapie et non d’homéopathie, puisque l’action est de type biochimique, comme celle de la phytothérapie.

Est-ce que n’importe quelle plante est bonne pour soigner ?

Les plantes sont répertoriées en quatre principaux groupes :

1- Les plantes alimentaires

Elles jouent un rôle essentiellement préventif par l’équilibre général de l’organisme. La qualité des matières grasses, des vitamines, des minéraux et oligo-éléments, des protéines… qui les composent est à la base des connaissances de la diététique, support du bien-être de tous les jours.

2- Les plantes ambivalentes

Elles peuvent être utilisées en aliment, mais aussi pour corriger certains troubles ou orienter les réactions de l’organisme dans un sens défini. Dans cette catégorie, on trouve les épices et condiments comme l’ail, les oignons, les citrons…

3- Les plantes médicinales

Elles sont à la base de la phytothérapie et font l’objet de prescriptions dans un objectif thérapeutique, c’est à dire de modification des fonctions de l’organisme dans un sens déterminé par des observations cliniques. La recherche les utilise pour en extraire des principes actifs à la base de nombreuses molécules développées dans les médicaments modernes.

4- Les plantes toxiques

Elles servent à l’extraction de nombreux principes actifs en allopathie.

La phytothérapie fait appel essentiellement à la 3e catégorie et accessoirement à la 2e mais très rarement à la 4e.
L’homéopathie utilise d’abord la 4e catégorie et accessoirement les 2e et 3e.

Les plantes contiennent une multitude de molécules dont les propriétés sont complémentaires et permettent une excellente tolérance par l’organisme, sans accoutumance, comparativement à certaines molécules prises individuellement dans les médicaments dits “chimiques”. Les extraits de plantes, contenant ces complexes chimiques ont une action de type biochimique sur l’organisme, c’est à dire provoquent des interactions moléculaires pour modifier un déséquilibre fonctionnel.

Pour trouver le bon produit qui convient à votre besoin et/ou en commander en ligne, vous pouvez vous adresser à Salus, le spécialiste du bien-être par les plantes depuis 1916.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here