Accueil Jardin & extérieur Piscine Construire sa piscine : ce qu’il faut savoir

Construire sa piscine : ce qu’il faut savoir

3
0

Matériau de la piscine

Pour construire le bassin de la piscine, on peut utiliser le bois, le béton, ou un matériau composite, notamment le polyester. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, ce n’est pas le budget qui sera prépondérant dans le choix d’un matériau pour la piscine. Les différentes techniques permettent de construire une piscine de qualité pour des prix similaires. Parmi les critères qui permettront de décider, il y a l’esthétique, la facilité d’installation, et les besoins d’entretien.

La piscine bois est toujours belle, et s’intègre facilement dans un jardin. Elle est aussi très facile à monter, une fois le terrassement effectué. Un autre avantage de la piscine bois, c’est que le bassin conserve plus de chaleur dans l’eau. On peut ainsi gagner quelques degrés, et utiliser la piscine sur une plus longue période de l’année, sans avoir besoin de chauffer. Le revêtement de la piscine bois sera presque systématiquement un liner, qui devra être entretenu et protégé correctement. Il sera aussi nécessaire de le changer à peu près tous les dix ans.

La piscine en coque polyester, fabriquée en usine, va pouvoir être posée très rapidement. Ceci imite les coûts de main-d’oeuvre si vous passez par un installateur. D’autre part, le bassin de la piscine en coque et déja étanche, et n’a pas besoin de revêtement supplémentaire. Son entretien est très simple. Par contre, la piscine coque n’est pas forcément la plus esthétique, même s’il est maintenant possible de choisir sa couleur. Une intégration soigneuse au jardin peut limiter cet inconvénient.

La piscine béton est le produit le plus complexe. Plusieurs techniques permettent de construire le bassin, par coffrage, par montage de panneaux préfabriqués, ou en projection par voie sèche. Financièrement, le béton coffré et les panneaux béton seront les plus abordables. Dans tous les cas, une piscine béton sera solide, et très durable, si elle a été bien installée. Selon la technique de construction, on pourra choisir entre plusieurs revêtements, liner, enduit et peinture, ou même plusieurs types de dallage pour piscine : pierre naturelle, pierre reconstituée ou carrelage. Une piscine béton peut être très belle. Elle tend également à augmenter plus que d’autres la valeur de votre maison si vous la revendez un jour.

Piscine hors sol, semi-enterrée ou enterrée

Selon la configuration de votre jardin, il peut être préférable de s’orienter vers une piscine hors sol, semi-enterrée, ou enterrée. Une piscine semi-enterrée s’adaptera ainsi à un terrain à fort dénivelé. Une piscine hors sol pourra être installée sans terrassement, ou avec un terrassement minimal, si vous disposez d’une surface suffisamment plate. Ceci limite fortement le coût d’installation de la piscine.

Les piscines hors sol ou semi-enterrées présente aussi des avantages en termes de sécurité. Le risque de chute involontaire dans le bassin est moins grand qu’avec une piscine enterrée.

Ces trois modes d’installation de la piscine sont possibles quel que soit le matériau choisi. Les piscines coques sont plutôt prévues pour être enterrées, mais il existe des piscines kit composite de grande taille spécialement prévues pour une pose hors sol ou semi-enterrée. Les piscines bois ou les piscines panneaux béton seront, elles, très faciles à poser hors sol, sur une surface nivelée.

Equipements d’une piscine

Une piscine doit absolument être équipée d’un système de filtration de l’eau. Des particules organiques, débris de végétaux, insectes, fragments de peau, vont en permanence polluer l’eau de la piscine, et leur accumulation entraînera la prolifération d’algues et de bactéries, surtout en cas de fortes chaleurs. L’eau peut ainsi se troubler, changer de couleur, et la piscine devenir inutilisable. Le changement de l’eau et le nettoyage du bassin sera une opération pénible, et coûteuse. Pour éviter cela, les plus grosses particules devront être enlevées manuellement ou par un robot aspirateur, et l’eau devra être constamment filtrée pour être débarrassée des déchets plus petits. L’eau de la piscine sera aspirée par des ouvertures dans le bassin, et traversera un ou plusieurs filtres, qu’il faudra bien choisir en fonction de leur finesse, et de leur débit, avant d’être rejetée propre dans la piscine.

Même avec un système de filtration très efficace il faut également prévoir une solution de traitement chimique de l’eau. Les produits employés vont maintenir l’équilibre de l’eau de la piscine, son pH, son taux de calcaire, et limiter le développement d’algues et de bactéries. Pour la désinfection, le chlore est le plus utilisé, directement, ou par hydrolyse de sel. D’autres produits peuvent avoir des avantages, en terme d’efficacité et de confort. Dans tous les cas, il est possible d’automatiser le traitement de l’eau de la piscine, ce qui limite les interventions d’entretien, et permet d’éviter toute dérive.

Pour pouvoir vous baigner plus longtemps au cours de l’année, il peut être bon d’installer un système de chauffage sur la piscine. La solution la plus courante et la moins chère à l’achat, c’est le réchauffeur. Le réchauffeur est une simple résistance. Le problème, c’est qu’elle consomme beaucoup d’électricité, et son utilisation reviendra cher. Une pompe à chaleur de piscine permet de chauffer l’eau en utilisant moins d’électricité. Elle est nettement plus chère, mais sera rentabilisée par la diminution de consommation en quelques années.

Enfin, toute piscine doit obligatoirement être équipée d’un dispositif de sécurité certifié. Ce peut être une barrière de piscine, une alarme, une couverture de sécurité ou un abri de piscine. Ces systèmes peuvent être plus ou moins chers, plus ou moins faciles d’utilisation, et plus ou moins efficaces. Un abri de piscine permettra aussi de garder l’eau plus propre, et peut rendre la piscine plus conviviale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here