Accueil Jardin & extérieur Ce qu’il faut savoir avant d’installer un bassin dans son jardin

Ce qu’il faut savoir avant d’installer un bassin dans son jardin

2
0

Simple tonneau coupé en deux ou véritable étang, l’eau est un élément de décor qui s’intègre très bien dans l’aménagement d’un jardin. Au fil des saisons, vous prendrez plaisir à admirer la vie qui l’entoure, qu’elle soit végétale ou animale.

Bassins préformés ou bassin sur bâche ?

Si vous disposez de glaise pour recouvrir les bords de l’excavation et d’un terrain très imperméable, le problème ne se pose pas. Mais il s’agit d’une situation assez rare. Vous pouvez aussi entreprendre de construire votre bassin en maçonnerie avec du ciment et des parpaings. Ce n’est pas très compliqué, sauf que vous devrez faire très attention aux problèmes d’étanchéité, ces matériaux réagissant fortement aux mouvements naturels du sol et aux conditions climatiques. Aussi est-il plus simple d’utiliser un bassin préformé ou une bâche spéciale bassin extérieur.

  • Les bassins préformés sont sans doute les plus faciles à installer. On trouve aussi bien des formes géométriques que des modèles aux contours irréguliers, avec des volumes d’eau de plus de 5 000 litres. Ils sont réalisés en fibre de verre ou en PVC, avec des coloris qui vont du noir au gris en passant par le bleu, le vert ou l’ocre. Préférez les coloris sombres, ils donnent une plus grande impression de profondeur une fois mis en eau. Inconvénients : ils ne sont pas très profonds, la surface est tout de même limitée et le matériau n’est pas toujours très esthétique, même si vous dissimulez les bords sous une végétation aquatique.
  • La bâche spéciale bassin extérieur offre une plus grande souplesse de forme, de surface et de profondeur. La mise en place est un peu plus longue et compliquée, mais le résultat esthétique bien supérieur. Cette feuille de plastique est en PVC ou en polyéthylène. Vous trouverez ce produit en rouleaux présentés sous plusieurs dimensions, mais il est tout à fait possible de souder à chaud (polyéthylène et PVC) ou de coller (uniquement PVC) plusieurs lés ensemble dans le cas d’un bassin de grande largeur. Ces matériaux sont robustes et élastiques, en général garantis 10 ans par le fabricant.

L’emplacement où vous installez votre bassin est primordial

A proximité de la maison, vous bénéficiez d’un spectacle permanent. Dans le fond du jardin, c’est un lieu de promenade et de repos. Mais, dans tous les cas, il faut qu’il soit en situation bien ensoleillée. Les rayons solaires sont en effet nécessaires à l’équilibre de l’eau et, par là, à la vie des plantes et des poissons qui le peuplent. Evitez la proximité des arbres à petites feuilles comme le bouleau qui, en automne, viennent polluer son eau. Sachez aussi que les aiguilles des conifères acidifient l’eau. De même, des arbres à fort développement risquent d’endommager les parois du bassin avec leurs racines. Mieux vaut donc s’en éloigner. Enfin, si vous avez de jeunes enfants, toujours très attirés par l’élément liquide, placez-le dans un endroit d’où vous pourrez surveiller leurs jeux.

Si votre terrain est fortement dénivelé, profitez des différences de niveaux pour aménager un petit ruisseau avec une cascade qui se termine dans la pièce d’eau. Une pompe permet de remonter l’eau en haut du terrain, en circuit fermé. Attention, rien n’est plus plan que l’eau, aussi vous faudra-t-il, sans doute, remodeler le sol en étayant les parties hautes par des fascines pour que la terre ne tombe pas dans le bassin en cas de fortes pluies.

Tenez compte aussi de l’éloignement de la maison si vous souhaitez installer des jeux d’eau et de l’éclairage ou même une pompe filtrante. Il faut de l’électricité pour les faire fonctionner, ce qui vous obligera peut-être à creuser des tranchées dans tout le jardin pour passer les câbles d’alimentation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here