Pendant longtemps le sous-sol a été considéré comme une partie annexe de la maison, un endroit d’entreposage qui ne méritait pas d’aménagement particulier. Pourtant cette pièce est bien souvent la plus grande de la maison, il est donc dommage de ne pas la mettre en valeur.

Maison sous sol

crédit photo : pdecor.com

Quelques idées d’aménagement

Si votre espace de vie vous semble trop réduit et qu’un évènement comme la naissance d’un enfant complique d’autant plus la situation, pourquoi ne pas aménager une chambre, une buanderie ou une salle de jeux pour enfant au sous-sol?

Si vous avez tout simplement envie de profiter d’un peu d’espace superflu pour améliorer le confort de votre maison, pourquoi ne pas opter pour une salle de loisir avec un billard? On peut aussi penser à un home cinéma, une salle d’exercice ou un cellier pour les grands amateurs de vin.

Quelques conseils pratiques

Si le sous-sol n’a jamais été une pièce à vivre à part entière, c’est bien parce que cette pièce présente des inconvénients qu’on ne peut nier. La Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) pose trois conditions à l’aménagement de votre sous-sol :

  1. La hauteur de plafond : Êtes-vous obligé de vous pencher pour vous déplacer ?
  2. L’humidité : Y a-t-il des traces d’humidité et de moisissure ? Les vêtements ou objets entreposés dégagent-ils une odeur de moisi?
  3. La qualité des fondations : Y a-t-il de larges fissures, fixes ou occasionnelles, sur les murs et le plancher?

Si vous répondez à une de ces questions par l’affirmatif, pensez à faire appel à un expert qui saura allier design de sous-sol et sécurité.

Contre l’humidité, on vous conseillera de faire circuler l’air en utilisant un ventilateur et de poser un plancher avec un espace entre le sol et le plancher pour que l’air circule bien.

Un inconvénient qui n’est pas abordé par la SCHL mais qui peut rebuter certaines personnes est le manque de luminosité! La première chose à faire pour pallier ce problème est de ne pas cloisonner votre sous-sol. Faites en  un seul et unique espace façon loft. Aussi, pensez à bien choisir vos luminaires et n’hésitez pas à investir dans un plafond tendu qui vous permettra d’y encastrer des halogènes.

Enfin, si vous décidez de faire des travaux dans votre sous-sol, pensez à contacter la mairie de votre quartier et votre centre d’imposition pour régulariser votre aménagement. En effet, l’aménagement du sous-sol peut notamment entraîner une augmentation de la surface habitable et donc modifier vos impôts fonciers.